• Facebook
  • YouTube
  • Instagram

© 2017 by Anne-Lise Le Pellec.  Artiste/photographe       

 

"Certains hommes espéraient entrer dans l’Histoire. Nous étions quelques-uns à préférer disparaître dans la géographie". Sylvain tesson

September 1, 2014

Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Des aurores boréales avec Lady Flow. Une semaine de concert et d'exposition pour Pianocean à Port Haliguen

July 30, 2016

Après la folie des Francos de la Rochelle, nous voilà repartis pour la Bretagne. Quelques jours de répit nous sont offerts avant une semaine de concerts...et d'exposition! Quel plaisir de pouvoir envahir la maison du phare avec mes photos!

Je suspends les mains dans l'eau sur le piano, je suspends mes très chères aurores boréales, je suspends mes danses arctiques et quelques uns de mes écrits... et c'est parti!

Une semaine où l'accueil est superbe, les gens viennent à tous les concerts, deux ou trois par jour! À la fin de la semaine, il y a tellement d'habitués que Marieke propose un dernier concert... au choix!
Les gens se mettent alors à choisir leurs chansons préférées: " l'Oiseau!" "Les rivières de rivières", " Pluît-il!"..... C'est un concert dicté par un public sous le charme...définitivement!

 

Et Marieke compose une nouvelle chanson "Je suis une part de tout ceux que j'ai rencontré"

 

Merci à Dominique Herrisset le capitaine du port Haliguen, pour cet accueil, ce soutien, cette malice et sa très précieuse aide à Pianocean.

 

 

Le Télégramme

 

 

"Expo. Des aurores boréales à la Maison du phare

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/quiberon/expo-des-aurores-boreales-a-la-maison-du-phare-30-07-2016-11166024.php#Jr5u348kvPUKMHw1.99

 

"Expo. Des aurores boréales à la Maison du phare


 

Anne-Lise Le Pellec accompagne son amie Marieke Huysmans-Berthou pour son tour du monde de piano à voile. Photographe professionnelle et passionnée de voyage, elle expose à chaque escale de Pianocéan. Là où Marieke donne le ton, elle raconte à travers ses photographies les péripéties du voyage. « À l'origine, je fais plus de l'artistique, du poétique. J'aime raconter des histoires par mes photos. Ici, c'est un reportage, mais un reportage qui raconte de l'imaginaire. C'est beau de photographier une demoiselle qui vit son rêve », explique-t-elle. À l'intérieur de l'exposition, des photographies aux étranges couleurs attirent l'oeil.

À découvrir jusqu'à dimanche


« C'est mon projet personnel. Je danse sous les aurores boréales en Islande », explique-t-elle. Sur les clichés exposés, se dessinent sous des grandes lumières vertes des mouvements lumineux que l'on devine être Anne-Lise. Sous certaines images, les visiteurs trouvent des textes écrits par la photographe. L'un d'eux est une lettre destinée à Marieke, dans laquelle elle raconte ses aventures en terre du Nord. D'une sincérité touchante, l'ensemble nous envoie directement en Islande. « J'ai mis 17 jours avant de voir ma première aurore boréale. Je n'arrêtais pas de me dire " et si je n'y arrive pas ? " », confie Anne-Lise. « Quand c'est arrivé, j'ai couru prendre mon appareil photo et puis j'ai réalisé : j'avais attendu tout ce temps pour ça, c'était extraordinaire. J'ai posé mon appareil et j'ai profité de l'instant. Il ne faut pas perdre de vue ce que l'on est venu chercher », termine-t-elle. Ses photographies sont exposées à la Maison du phare, à Quiberon, jusqu'à dimanche. Ensuite, les deux jeunes femmes reprendront le large."

 

 

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/quiberon/expo-des-aurores-boreales-a-la-maison-du-phare-30-07-2016-11166024.php#Jr5u348kvPUKMHw1.99

 

 

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon